fermer
Espace Pro Devenir revendeur en France et outre-mer

Dépositaires

German Brand Award '20
21.07.2022

La biodiversité dans les aliments – les obstacles à surmonter

Après une procédure de demande de trois ans, P. Jentschura a réussi à obtenir l’autorisation d’importer au Canada 23 substances végétales considérées comme aliments.

Des « power women » pour la biodiversité : les responsables de la commercialisation internationale des produits naturels chez P. Jentschura, de gauche à droite : Barbara Jentschura, directrice générale, Erika Kaiser, responsable des exportations, Tanja Neumann, responsable des produits et de la qualité. Photo : Jentschura Intl. GmbH – David Hölker

Des « power women » pour la biodiversité : les responsables de la commercialisation internationale des produits naturels chez P. Jentschura, de gauche à droite : Barbara Jentschura, directrice générale, Erika Kaiser, responsable des exportations, Tanja Neumann, responsable des produits et de la qualité. Photo : Jentschura Intl. GmbH – David Hölker

La preuve de l'historique de consommation et l'autorisation existante comme produits et ingrédients alimentaires dans l'Union européenne ont convaincu la plus haute autorité sanitaire canadienne « Health Canada » de l'innocuité des substances végétales précédemment contestées. Elle les a alors inclues dans le catalogue des produits alimentaires végétaux autorisés.

En raison d'une nouvelle législation au Canada, selon laquelle les ingrédients non enregistrés sont considérés à caractère nouveau et donc, dans un premier temps, non consommables par l'humain, un produit Jentschura a été stoppé à la douane canadienne après 10 ans d'importation sans problème.

Parmi les ingrédients concernés, on trouve par exemple les pointes d'aneth et la racine de galanga, mais aussi le poivre blanc, la racine de livèche et les feuilles de cerfeuil. Pour la mangue, la courgette et le millet, il existait déjà un long historique de consommation au Canada. Cependant, ces substances viennent seulement d'être ajoutées à la liste des aliments à caractère non-nouveau autorisés au Canada dans le cadre de la procédure de demande de Jentschura.

« Nous nous engageons pour la biodiversité dans l'alimentation. Les enregistrements au Canada sont un grand succès et un progrès important », se réjouit Barbara Jentschura, qui en tant que directrice générale du célèbre label bio de Münster, est responsable de la gestion de la qualité, des exportations et des questions de réglementation. Le caractère non-nouveau des substances végétales précédemment en cause et leur utilisation impliquant la propriété alimentaire d'un produit simple, de goût et de qualité souhaité par les consommateurs et les consommatrices ont été démontrées avec succès.

L'existence depuis près de 30 ans du produit WurzelKraft® / AlcaVie® de P. Jentschura, un mélange sec de fruits, de pollen de fleurs, de légumes et de fines herbes, et son importante consommation ont pu être prouvées grâce aux enregistrements de la marque, aux anciens formulaires de commande et aux commandes elles-mêmes, ainsi qu'aux quantités produites et aux informations publiées relative au produit. Des preuves numériques et matérielles ont été consultées. Avec son équipe qualité, Tanja Neumann, responsable de la qualité, a présenté le développement du produit au fil du temps ainsi que les bases de certification dans l'Union européenne. « Les experts ont estimé que notre projet avait peu de chances d'aboutir et que les coûts seraient élevés, de l’ordre de sept chiffres. C'est pourquoi nous avons pris les choses en main », explique Erika Kaiser, responsable des exportations.

Pour certains ingrédients, l'autorité sanitaire canadienne n'a donné jusqu’à présent aucun renseignement. Il s'agit notamment du cresson de fontaine et de la marjolaine, mais aussi d'aliments déjà disponibles au Canada comme l'amarante, les pistaches et les graines de grenade. « Nous continuons à travailler pour que ces substances en attente soient autorisées », déclare Jentschura avec optimisme. « Avec nos preuves, nous estimons en tout cas avoir satisfait aux exigences en vigueur. »

Les certifications des substances végétales en tant que denrées alimentaires dans l'Union européenne et en Allemagne ont été considérées comme une preuve évidente de leur compatibilité, même si elles ne sont pas suffisantes en soi pour l'importation de produits au Canada, en référence à l'accord commercial AECG (CETA). En outre, il a été demandé de justifier l'utilisation des ingrédients contenus dans le produit WurzelKraft® / AlcaVie® de P. Jentschura qui a été bloqué à la douane en 2019. Pour Jentschura, en tant que fabricant, les exigences de qualité écologique, la longue durée de conservation ainsi que la stabilité sensorielle, l’utilisation facile et le stockage économe en énergie sans réfrigérateur ont été décisifs, ce qui fait de cet aliment un produit « to go » moderne et répond aux attentes des consommateurs et des consommatrices en termes d'expérience gustative naturelle.