fermer
Espace Pro Devenir revendeur en France et outre-mer

Dépositaires

German Brand Award '20
12.04.2022

Faire l’expérience du mythe alcalin

Elmar Sprink, transplanté du coeur, à la Cape Epic en Afrique du Sud

Inséparables : Elmar Sprink et les produits Jentschura. Photos (5) : Jens Vögele

Inséparables : Elmar Sprink et les produits Jentschura. Photos (5) : Jens Vögele

Poussiéreux, chaud et rocailleux - le parcours de la Cape Epic, qui en est déjà à sa 17e édition, n'est pas de tout repos. En mars, à la course de VTT par étapes en Afrique du Sud, les quelque 650 équipes composées chacune de deux cyclistes doivent parcourir environ 700 kilomètres en huit jours à travers des paysages vierges. Et cela n’est pas évident pour ce quinquagénaire qui vit avec un cœur de donneur. Aujourd'hui, pour rester en forme, le vététiste mise entièrement sur les produits et les connaissances de P. Jentschura.

Des montées abruptes sur un total de 17 250 mètres de dénivelé, de pistes individuelles (Singletracks) à couper le souffle ainsi que la chaleur et la poussière d'Afrique du Sud ont fait que, pendant les huit jours de course, la médaille de chaque arrivant (finisher) a été obtenue de haute lutte. Sur le parcours, les vététistes ont eu droit à des pistes en terre exigeantes, des montées rocheuses éprouvantes, des descentes techniques palpitantes, des traversées de rivière rafraîchissantes et des singletrails de vitesse en forêt.

Elmar Sprink, qui a reçu un cœur de donneur en juin 2012, a participé à cet événement. Il avait dans ses bagages des produits P. Jentschura et dans sa tête la philosophie correspondante. « Je suis très heureux qu'Elmar compte sur nous depuis de nombreuses années déjà - pour sa régénération, et pour atteindre des sommets sportifs », déclare Roland Jentschura qui accompagne et soutient l'incroyable carrière de Sprink depuis de nombreuses années.

En effet, bien que ce quinquagénaire fasse partie des 130 000 personnes dans le monde ayant reçu un cœur de donneur, il en impressionne plus d'un par sa condition physique et sa force mentale. En 2014, il a même été le premier athlète avec un cœur de donneur à remporter l'Ironman d'Hawaï. Mais du fait de sa grave maladie, Sprink a voulu faire davantage attention à son corps et il a rencontré P. Jentschura. Un équilibre acido-basique constant peut améliorer considérablement les performances sportives. Ainsi, les produits et surtout la philosophie de Jentschura ont pu contribuer de manière significative à la rééducation de Sprink et le soutiennent encore aujourd'hui lors des compétitions.

Jentschura : « Indépendamment d'une maladie antérieure, l'alimentation et la régénération alcalines sont toujours utiles lorsqu'il faut être performant en continu. Un régime faible en calories permet de réussir autant de tours de roue, le ventre léger et sans gêne. Et pour se régénérer, un bain de pieds ou un bain complet alcalin élimine les grains de sable dans l'engrenage et fait tout simplement du bien. » Et c'est pourquoi Sprink et Jentschura sont unanimes : le partenariat est parfait ! www.cape-epic.com

Pour en savoir plus sur l'histoire époustouflante d’Elmar Sprink, lire le récit de Jens Vögele (www.westsiders.de).